Asconauto rejoint confimea

Imaginez. Nous. Demain".

 

C'est le titre qu'AsConAuto a choisi pour son assemblée générale : l'occasion de faire le point sur l'association 14 ans après sa naissance.

"Aujourd'hui, a déclaré le Président Dr Fabrizio Guidi, nous pouvons présenter AsConAuto 2.0. Notre association s'est en effet dotée de nouveaux "outils" pour se projeter dans l'avenir et gagner en représentativité auprès des institutions.

Les premiers consortiums ont 21 ans et 14 sont les années de vie de notre association. C'est un véritable exploit en termes de nombre, d'activités et d'agrégation. Surtout en ces années difficiles.

Mais la crise a pesé et pèse encore : le réseau de concessionnaires italiens a diminué de plus de 40 % en sept ans et plus de 1 200 numéros de TVA n'existent plus. Mais il y avait une différence entre ceux qui l'ont affrontée au sein d'un consortium ou d'Asconauto et ceux qui l'ont affrontée à l'extérieur :

- la solidarité au lieu de l'indifférence ;

- une chance de retrouver un rôle, au lieu de tomber dans l'oubli

Et les résultats de ce travail, nous avons l'intention de les proposer directement aux concessionnaires qui, en tant que membres de nos consortiums, sont les propriétaires d'ASCONAUTO.

Mais il est clair que tous les concessionnaires n'ont pas choisi de faire partie d'un consortium et que tous les consortiums existants n'ont pas choisi de faire partie d'Asconauto.

Il ne suffit donc pas de dire que ce que nous faisons est suffisant ou, simplement, que nous avons encore beaucoup à faire : nous devons regarder "au-delà" de notre jardin luxuriant.

Mais, dès ce soir, nous voulons commencer à parler d'une autre idée d'Asconauto : celle de 2016, car, à cette date, nous envisageons d'avoir une Association qui puisse s'adresser à tous les concessionnaires qui veulent en faire partie. Directement, sans passer par le Consortium.

Lorsque nous avons commencé à réfléchir à la formation financée, nous sommes entrés en contact avec un Fonds (Fonditalia ) et une "nouvelle" Confédération.. : CONFIMEA, dont vous avez rencontré le Président ce soir : un volcan d'action !

En adhérant à Confimea, nous avons vu le lapin sortir tout seul du chapeau : en adhérant à Confimea, nous sommes devenus une association patronale/syndicale qui peut offrir des services, avoir et donner des protections, et cela nous permettra de devenir progressivement l'association de référence des concessionnaires pour des services ad hoc, non pas comme ceux qui nous ont été adressés jusqu'à présent par le commerce ou l'industrie, mais comme ceux du secteur automobile (horaires, contrats, formation, etc.).

À Erba, on a beaucoup parlé de Carta Valore, une application qui facilite le dialogue entre les concessionnaires, d'AutoAffariStore, un portail pour l'achat et la vente de voitures d'occasion, et de l'adhésion à Confimea, la confédération patronale des petites et moyennes entreprises italiennes, représentée à l'événement par le président Roberto Nardella , qui a parlé du contrat pour le secteur automobile sur lequel les travaux sont actuellement en cours.

"Nous le présenterons", a-t-il souligné, "dès les prochains mois. C'est un pas en avant très important car il prend en compte des paramètres fondamentaux pour les concessionnaires, tels que l'évaluation du mérite, la vérification des résultats et la spécificité des heures d'ouverture avec des week-ends prolongés".